http://www.search.ch/index.fr.html

http://fr.search.yahoo.com/

https://www.google.ch/webhp?source=search_app

http://www.yakeo.com/ch/

http://www.misterfast.com/ch/

www.desresultats.com

www.referencement-site-gratuit.biz

Annuaire2site.com

BuiltWithNOF
Témoignages sclérose

Vous avez la S en P? Utilisez la thérapie du Venin d'abeille! Oui. Des piqûres d'abeilles pour la S en P! Ça marche!

Écrit par Pat Wagner, Waldorf, Md.

Il y a près de 24 ans, on m'a diagnostiqué la sclérose en plaques. Depuis plusieurs années j'ai fait 1'expérience des médicaments, des hospitalisations, des espoirs, des déceptions et des larmes aussi. Je me suis débattue pour ne pas finir en chaise roulante. Je pensais que ce serait le pire qui pourrait m'arriver. Mais le 24 février 1992, mon neurologue m’a dit que les médications prescrites n'étaient plus efficaces. Ma sclérose avait suivi son cours et je ne devais plus m'attendre à une amélioration - ou si peu- s'il y avait encore une possibilité. Mais j'ai appris qu'une chaise roulante était le moindre des mes problèmes.

Des années auparavant, lorsque je pouvais marcher, mon pied traînait. Lorsque je pouvais écrire, mes doigts ne pouvaient tenir le stylo. Comment je pouvais sentir si l’épingle à couche avait bien traversé le matériel? Je pouvais me brûler et ne pas le ressentir? Et barrer la serrure de mon appartement pour la sécurité? - Aucunement. Comment quelqu'un pourrait entrer lorsque je demanderai de 1'aide pour me relever? Et bien cela était il y a bien des années. Les choses changent.

Maintenant, aujourd'hui, le 24 février 1992. Mon état? Je suis condamné à la chaise roulante. Aucune chance de bouger un orteil. Je ne ressens rien et n'ai aucun mouvement dans mes jambes. Serrer ma nouvelle petite fille? Certainement si quelqu'un la met sur mes genoux et nous surveille du coin de 1'oeil au cas où on tomberait. Le contrôle des intestins et des reins? Pas moi! De toute façon je ne peux pas voir les gens qui eux me voient. Alors, pourquoi en être embarrassée? Je ne les reconnaîtrai pas la prochaine fois qu'on se rencontrera. Vous comprenez, je suis presque complètement aveugle. Avez-vous dit quelque chose? Excusez-moi, mais je suis sourde dans mon oreille droite aussi. C'est toute une excitation ! Je suis, trop faible pour soulever un sandwich. Je peux m'épuiser juste à m'asseoir dans mon lit. Hé ! Ne ris pas. Ça me prendrait toute une coordination et un effort! Après tout si j'ai à pousser 1e bouton de mon lit d'hôpital, rendue au temps où je réussis à m'asseoir, je dois refaire tout le processus en reculant. Pourquoi? Parce que je suis exténuée! Et vous pouvez oublier que j'essaie de me retourner dans le lit. Mais, à travers tout ça, je peux toujours respirer. Alors c'est quoi tout ce tralala à être dans un fauteuil roulant? J'avais tort de penser que c'était la pire chose qui pouvait m'arriver. Un mois plus tard, le 24 mars 1992; c'était le jour où j'ai commencé à faire la thérapie avec du Venin d'abeille pour traiter ma S en P!

Oui, les abeilles piquent! Je n'ai pas encore rencontré une personne, qui ne répond pas de façon positive à la T avec VA. En fait, ils sont plusieurs qui ont eu un retour de sensations, alors que rien d'autre n'a marché. Plusieurs ont commencé à retrouver la vue, d'une vision double ou même triple à une simple, et par la suite avoir sa vision embrouillée à une vision plus claire ! D'autres, hospitalisés, ne voyant aucune amélioration de leur état, commencent la T avec VA et obtiennent un changement positif. Les médecins commencent à être curieux et quelques-uns (incluant mon neurologue!) me réfèrent des patients pour en apprendre davantage sur cette thérapie. Même si je ne suis pas médecin, ma ligne de base pour eux est que lorsqu'ils donnent des médicaments (ACTH, stéroïdes, antibiotiques, etc.) ils permettent aux glandes qui secrètent 1'adrénaline (votre système interne pour guérir) un jour de vacances pour mauvais agissements. Vous voyez, ces glandes produisent les propriétés médicales telles que les médecins utilisent comme traitement. Par contre, les piqûres d'abeilles disent à ces glandes "Réveilliez-vous! Vous allez faire du temps supplémentaire jusqu'au temps où cette personne ira bien!"

Malade ou pas, nous avons tous des glandes qui secrètent 1'adrénaline. Quelquefois elles ne fonctionnent pas bien. Cela arrive lorsqu'on laisse les médecins faire leur médecine où on le fait en utilisant les piqûres d'abeilles pour provoquer notre propre système à faire ce qu'il a à faire. Et comme nous le savons tous, le but ultime est de guérir. Bien sûr, il n'y a pas d'argent à faire avec les piqûres d'abeilles pour les médecins, alors ils peuvent ne pas suggérer un tel traitement. D'un autre côté, les abeilles de Dieu rendent le processus vers le bien-être à un coût avantageux pour nous, n'est-ce pas!

Qu'avez-vous à perdre ? Un fauteuil roulant ? De 1'engourdissement ? De la rigidité ? De 1'incontinence ? Ou simplement votre incapacité à voir la personne que vous désirez pouvoir serrer dans vos bras ? Quoi qu'il en soit, allez-y et perdez-les. Vous avez tout à gagner.

Étant une victime de la sclérose en plaques, je remercie Dieu pour ses abeilles de miel et ce qu’ils ont fait pour moi. Ils ont donné leurs vies et m'ont redonné la vie! Il n'y a rien comme la douce (naturelle et de santé) piqûre du succès!

Merci de me donner de nouveau la chance de partager mon expérience avec les autres. En terminant, j’aimerais vous rappeler que les abeilles sont une bonne médecine et que vous n'avez pas besoin de prescription!

 


L’apithérapie : « Ces abeilles qui nous guérissent » !

Bienfaits de cette solution thérapeutique pratiquée par le spécialiste Roch DOMEREGO !

Naturopathe, professeur d’Université, Roch DOMEREGO qui vit à Bruxelles est l’un des grands spécialistes de l’apithérapie, ce « traitement par les abeilles » mélange de tradition et de modernité, qui réconcilie l’homme et la nature.

Certes, on sait depuis toujours que les produits de la ruche sont bons pour la santé. Comme ces remèdes de grand-mère que l’homme d’aujourd’hui regarde avec une bienveillante condescendance.

Mais des travaux scientifiques récents prouvent que les différentes substances fabriquées par les abeilles, ainsi que leurs infinies combinaisons avec les plantes, sont de véritables médicaments. Elles n’ont pas d’effets secondaires indésirables et leurs coûts ne sont pas prohibitifs.

Au fil des pages de son livre édité chez LATTES « Ces abeilles qui nous guérissent », Roch DOMEREGO ne manque pas de faire part des immenses espoirs soulevés par la médecine verte, à la fois pour le mieux-être des Occidentaux et la survie de tous les pays pauvres.

Il nous dévoile aussi, pour la première fois, les recettes pratiques, fruit de ses années d’expérience, qui permettent le traitement de plus d’une centaine de pathalogies. Où l’on découvre que l’on peut prendre soin de sa santé naturellement, simplement…et efficacement.

Une habitante d’Ambierle, Claudette AMEIL qui est atteinte de Sclérose en plaques, depuis 1976 et confirmée en 1996, souffrant d’une dégradation lente de la marche, nous apporte son témoignage !….

« Claudette AMEIL , contactait le professeur DOMEREGO, à BRUXELLES, pour lui faire part de l’évolution inexorable de sa maladie, la privant de ses forces physiques, la contraignant à se déplacer en fauteuil roulant » !

Claudette AMEIL lui fit d’emblée confiance avec une détermination sans faille et depuis le 04 octobre 2001, le Professeur Roch DOMEREGO lui enseigne ce traitement aux piqûres de venin d’abeilles que Jean-Louis TOUSSIROT, infirmier, applique en tout bénévolat.

Concrètement, lors de deux séances hebdomadaires, il saisit délicatement l’abeille entre les deux extrémités d’une grosse « pince à épiler », et la pose sur la peau à un point bien précis afin qu’elle y enfonce son dard. L’abeille, après avoir piqué, laisse son dard avec sa poche de venin, ce qui la condamne. L’opérateur laisse le dard en place, 5 à 10 minutes, afin que tout le venin soit inoculé dans les tissus, laissant apparaître la rougeur classique d’une piqûre d’abeille. Il en prend une deuxième, et répète l’opération, à une cinquantaine de reprises si nécessaire. Cette quantité, qui semble énorme de prime abord, est tout à fait supportable ( voir livre, il faudrait 1000 piqûres pour que cela soit mortel ) .

Actuellement, 2 fois par semaine, Jean-Louis TOUSSIROT lui applique 20 piqûres sur le corps et 1 micro-piqûre sur la tête.

Le lendemain, et ce deux fois par semaine à domicile également, Régis BRAT, masseur-kinésithérapeute, intervient pour pratiquer des séances de rééducation à la marche et des membres inférieurs.

Une fois par semaine, Agnès ALLIER, aide-ménagères sous la tutelle de l’association « Familles Rurales d’Ambierle », et Martine Compagnola, deux fois par semaine, en chèques « Emploi Services » participent à son bien-être dans son domicile.

Les bienfaits de cette solution thérapeutique !

Claudette AMEIL nous fait part des bienfaits de cette solution thérapeutique. « Au fur et à mesure du traitement, divers symptômes liés à la maladie se sont complètement résolus, où bien lors de quelques exercices de marche, j’ai constaté que mes pieds accrochaient moins le sol ».

Où encore, lors des derniers scrutins occasionnés par les élections Présidentielles et Législatives, j’avais enfin le pouvoir de faire quelques pas, soit plus d’une cinquantaine de mètres, afin d’accomplir mon devoir de citoyenne » !.

Claudette AMEIL serait très honorée que son témoignage apporte réconfort, indépendance et espoir à bon nombre de malades atteints par cette maladie. Actuellement, 30 à 40 personnes suivent ce traitement en France et aux Etats Unis, cette solution thérapeutique est très pratiquée avec plus de 60 000 patients » !.

 


Bonjour,

Je tiens à témoigner de mon expérience personnelle du venin d’abeilles dans ma sclérose en plaques.

Je suis sep depuis 1983, et j’ai stabilisé ma maladie depuis 1991 avec du venin d’abeilles.

Six mille piqûres par an sont nécessaires (pour moi), ce qui représente environ 115 piqûres par semaine.

C’est un prêtre qui m’a initié au venin d’abeille, et je l’en remercie.

Dès le début de ma maladie (1983), je faisais 3 à 4 poussées par an.

Ci –dessous un tableau récapitulatif du nombre de piqûres par année.

 2003    4470       dont 3346 dans le dos pour la maladie et 1124 aux                          bras, genoux et épaules pour les douleurs.

 2004    2500

Voici un dessin qui vous permettra de comprendre aisément l’emplacement des piqûres.

Jacky FORTUNADO

Sillandes

81170 CORDES-SUR-CIEL

FRANCE

 


Article de presse extrait de “Le Nouvelliste” du mardi 7 octobre 2003, (Suisse).


Article de presse extrait de “La dépêche du midi” du Tarn du lundi 11 mai 1998.

Traitement                      Sclérose en plaques

Introduction

[Abeilles-Apithérapie-Naturopathie] [Abeilles] [les abeilles] [l'Apithérapie] [séminaires] [Compte-rendu] [réseau d'abeilles en Suisse] [Sclérose en plaques] [Thérapeutes] [histoires vécues] [bibliographie] [Photos Roumanie] [Naturopathie] [la boutique] [Qui suis-je ?] [news...news...] [liens] [contact] [Articles de presse] [livre d'or]